Au tour des femmes : Hayet, présidente de Bagat’elles Bike

 In Le Tour au pied des Tours

L’association Média-Pitchounes a crée récemment une section vélo. La première en France dans un quartier populaire. Cette section sportive a pour objectif de changer les mentalités sur l’image de la femme que l’on retrouve dans ces quartiers notamment vis à vis du sport et du cyclisme en particulier qui symbolise l’indépendance, la confiance en soi et l’émancipation.
L’objectif principal étant de favoriser la pratique du cyclisme, la mobilité et la découverte de la ville aux femmes des quartiers prioritaires de la ville.
Hayet Belaroussa est la présidente de cette section fraîchement créée.

Qu’est-ce que Bagat’elles Bike ?
Bagat’elles Bike est une section administrée que par des filles et femmes. C’est un club qui n’existe pas ailleurs. Le vélo est un sport peu pratiqué dans notre quartier de Bagatelle, situé dans le Grand Mirail à Toulouse. Encore moins par les femmes. Avec Média-Pitchounes, chaque année nous invitions, le 8 mars, les femmes et particulièrement les mamans du quartier, à une journée à vélo. Chaque fois, elles étaient très heureuses de cette journée et demandaient de le refaire. Aujourd’hui, enfin nous pouvons mettre en place ces activités sur la continuité.

Quels sont les enjeux de la section ?
L’objectif est de promouvoir le cyclisme et plus particulièrement pour les femmes dans les quartiers. C’est de permettre aux femmes et aux mamans de pouvoir s’évader et de leur faire découvrir une activité sportive peu pratiquée dans nos quartiers. Dans un premier temps, c’est d’apprendre, comme j’ai pu le faire, à faire du vélo. Par exemple, ma maman ne sait pas en faire. Et ensuite, y prendre goût comme je l’ai fait. Même si je n’ai pas une pratique régulière, je suis toujours contente de temps en temps d’en faire, de pouvoir prendre l’air, m’émanciper.

Comment est perçue la création de Bagat’elles Bikes au sein du quartier populaire de Bagatelle ?
La section a fait l’unanimité, on a pu le voir notamment par la présence de nombreuses femmes, lors de la journée de lancement le 8 mars 2020. Il y a une demande ! Le but est de changer les images. De voir des femmes en vélo dans les quartiers.

Pourquoi as-tu trouvé cela important de créer cette section  ?
Parce que, pour moi ça apporte du nouveau, et surtout c’est quelque chose qui n’a jamais été fait auparavant. Après 10 ans au sein de Média Pitchounes, c’était important pour moi d’être à la tête d’un club féminin, car c’est l’aboutissement de nombreuses années de travail.

Cette section ne serait-elle pas un moyen de promouvoir le cyclisme féminin ?
Si, totalement, c’est pour cela d’ailleurs que nous nous sommes engagées dans le cyclisme d’une part, pour faire connaître la discipline mais surtout de mettre en valeur les cyclistes féminines.
Nous avons également un centre de vocation pour des jeunes filles qui souhaitent s’essayer dans la compétition. Le vélo est un sport cher et nous voulons les aider à parvenir vers leur rêve.

De quelle façon les aidez-vous ?
Nous mettons à disposition le matériel nécessaire qui est très couteux pour les familles pour qu’elles puissent s’épanouir dans leur sport. Cela commence par un vélo que nous avons pu investir grâce à une aide exceptionnelle de la Mairie de Toulouse. Ensuite nous sommes toujours à la recherche d’aide extérieure pour l’achat d’équipements d’hiver, des casques aux cuissards, chaussures, cales etc.. Les filles, en contrepartie, s’engagent par le biais d’une convention signée entre nous et leur famille, à entretenir ce matériel. La sportive s’engage également à suivre un programme d’entrainement, pour mettre toutes les chances de son côté.

Avez-vous bénéficié du soutien de certaines championnes de cyclisme lorsque vous avez créé l’association ?
Nous avons Marion Clignet qui est à nos côtés depuis le début de la section sportive et récemment Fatima Zahra El Hayani, coureure professionnelle d’Arkéa qui nous a rejoints pour être marraine de la section.

Quels sont les futurs projets pour la section  ?
Nous avons effectué cet été l’étape du Tour de France de Loudenvielle dans les Pyrénées. À la rentrée, les mardis et les jeudis matins seront consacrés aux mamans en leur proposant des initiations et des balades à vélos. Nous faisons des stages découvertes également pour les confirmées. Nous développons la pratique, nous sommes certains que l’avenir du vélo est dans les quartiers. Et nous mettons tout en place pour atteindre le potentiel qui existe dans le quartier. Peut-être que nous verrons un jour une championne du monde qui vient de Bagatelle !

Retrouvez le magazine des Pitchounes en intégralité sur :

Cliquez ici 

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez nous un mail :)

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search