Route du Rhum, Sur les pas de Jules Verne – Episode 10

 Catégories Pitchounes Toulouse, Route du Rhum, Tv Pitchounes

C’est au levé du jour dimanche heure locale que Francois Gabart et Francis Joyon passeront « la tête à l’Anglais ». Ceci n’est pas une expression du monde de la voile, mais la première petite île sur Basse-Terre en Guadeloupe. Cette petite île qu’un casque colonial anglais a inspiré son nom sera le début d’un duel passionnant entre ces deux ULTIME. Francois Gabart qui accentue son avance depuis qu’il a rejoint les Alizés pourrait tout perdre lors des manœuvres délicates autour de la Guadeloupe. Il devra enchaîner bon nombre d’empannages pour rejoindre la ligne d’arrivée, manœuvres compliquées sur ce genre de bateaux pour un seul homme. C’est à cet endroit même qu’en 1978, Michel Malinovsky alors en tête au large de la Guadeloupe, vu fondre son avance sur Mark Birch plus adroit pour « tirer les bords » et du s’incliner pour …98 secondes ! C’était-il y a 40 ans, la légende offrant ces premières lettres de noblesses à la Route du Rhum.
Francois Gabart peut aussi rentrer dans la légende de cette course, en marquant pour la deuxième fois son nom au palmarès, mais également en pulvérisant le record de Loïc Peyron vainqueur en 2014 en remplaçant au pied levé Armel Le Cleach en 7 jours, 15 heures, 8 minutes et 32 secondes. Le skipper de Macif, surnommé le « petit prince de l’Atlantique » devra rester concentré car sur ces bateaux où chaque intervention du skipper est une épreuve de force, le moindre petit souci technique peut anéantir 6 jours de navigation. Les deux hommes sont attendus demain en début d’après-midi, lequel sera le plus adroit pour passer la ligne en premier?

DUEL D’IMOCA

C’est du large des îles Canaries, que notre invité du jour, Yan Elies suivra ce sprint final de la classe ULTIME. A 44 ans, il fait lui aussi parti des légendes de la voile, il remporta en 2002 et 2005 aux cotés de Brunon Peyron le trophée Jules Verne. Ce spécialiste de la course du Figaro qu’il découvrira grâce à son père victorieux en 1979, il n’avait que 5 ans! Des années plus tard, il naviguera sur les traces de son père en remportant également cette course à trois reprises. Inscrit en classe IMOCA sur cette Route du Rhum, il est également à la lutte avec cinq bateaux dans un mouchoir de poche à l’entame des Alizés à la lisière du tropique du cancer. Cette classe menée par Alex Thompson, talonné par Paul Meilhat, Boris Herrmann, Vincent Riou et Yann Elies nous promet également un grand suspense dans ces prochains jours.

Recommended Posts

laisser un commentaire

CAPTCHA * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous contacter

Envoyez nous un mail :)

Not readable? Change text. captcha txt

Chercher sur le site, appuyer sur entrée pour valider